Recettes traditionnelles

Les 11 meilleurs magasins d'aliments naturels aux États-Unis

Les 11 meilleurs magasins d'aliments naturels aux États-Unis

De la durabilité à la reconnaissance des allergies, ces magasins sont aussi sains que possible

Ces épiceries offrent les options les plus saines du pays.

Récemment, nous avons souligné les 35 meilleurs supermarchés en Amérique pour 2016. Ainsi, nous vous présentons les 11 meilleurs magasins d'aliments naturels aux États-Unis.

Cliquez ici pour les 11 meilleurs magasins d'aliments naturels aux États-Unis.

Bien que toutes les listes de favoris soient subjectives, nous pouvons vous dire que les 11 magasins figurant sur cette liste proposent certains des produits comestibles (et buvables) les plus sains. Offrir des choses comme poisson sauvage durable de grandes entreprises, toutes les variétés de salade verte biologique que vous pourriez souhaiter, une flopée de chocolats noirs bons pour la santé, et plus encore, un magasin d'aliments naturels est défini comme tout magasin qui propose des produits sains sur le plan nutritionnel et respectueux de l'environnement et fait de son mieux pour réduire l'empreinte de l'humanité. Si vous êtes déjà allé dans un supermarché qui se sent branché (peut-être celui qui ne fournit pas de sacs en plastique mais propose des jus de fruits fraîchement préparés), vous êtes probablement allé dans un magasin d'aliments naturels tel que défini par nous.

Vous reconnaîtrez certainement certaines des grandes chaînes nationales de cette liste, mais bon nombre des magasins les plus sains de notre pays sont des chaînes plus petites avec seulement une poignée d'emplacements. Nous avons compilé cette liste en utilisant diverses autres listes sur Internet ainsi que des informations provenant de sources telles que le Association indépendante des détaillants d'aliments naturels, en filtrant les informations pour ce que nous pensons être le meilleur des meilleurs sur la base de pratiques durables, d'intégration et d'éducation des clients et de la communauté, de la pleine conscience liée aux allergies et, bien sûr, de la disponibilité des types d'aliments les plus sains. Dites adieu aux OGM et bonjour à la santé.


Les 10 meilleurs supermarchés d'Amérique : 2020

Il est remarquable de constater à quel point l'impensable peut vous surprendre, comme il l'a fait au début du mois de mars, lorsque presque du jour au lendemain, le supermarché américain est passé d'une partie prévisible de notre vie quotidienne à quelque chose que la plupart d'entre nous n'avaient lu que dans les livres d'histoire.

Pendant des semaines, les Américains, si habitués à tout avoir en un claquement de doigts, se sont retrouvés à rôder dans des allées bien nettoyées, ramassant avec impatience la dernière boîte de pâtes de forme inhabituelle, la dernière boîte de pois chiches dont personne ne voulait, réalisant finalement il était probablement plus intelligent de rester à la maison.

Les supermarchés ont lentement commencé à le reconnaître également, passant du mode panique au mode sécurité. Soudain, les gardiens de ce dernier maillon vital de la chaîne d'approvisionnement alimentaire ont été salués comme des travailleurs de première ligne, alimentant le pays pour un salaire très bas, se battant dans une bataille pour laquelle ils ne s'étaient jamais engagés.

Des mois ont passé maintenant, et encore, dans les grandes villes du pays et parfois même les petites, nous attendons dans des files, de longues files, pour entrer, en suivant les marqueurs au sol et en portant des masques, nous sentant victorieux à chaque fois que nous voyons des serviettes en papier ou notre préféré marque de mayonnaise sur les étagères. La vie vient à vous rapidement, et cette année, elle est arrivée comme un train de marchandises. Nous faisons tous partie de l'histoire maintenant, et personne ne peut dire, pas avec certitude, de toute façon, quand et comment tout cela se termine.

Les choses étaient très différentes la dernière fois Nourriture et vin a mis en lumière les meilleurs supermarchés du pays. En 2019, nos besoins étaient plus simples—nous voulions savoir où trouver les meilleures valeurs, le meilleur produit. Chaque chaîne a été fortement jugée sur la relation avec sa ou ses communautés respectives. Le monde a changé, mais pas les critères. Si quoi que ce soit, nous prenons simplement ces choses plus au sérieux.

Partout en Amérique, le chômage monte en flèche, l'économie est plus que jamais en difficulté, la valeur compte. La qualité fait directement partie de ce besoin, de même que nous cuisinons à la maison, certains d'entre nous plus que nous n'en avions jamais eu l'intention dans cette vie. Alors où trouver le meilleur de tout, encore une fois, à un prix abordable ?

Les événements de 2020 ont mis en lumière tant de domaines problématiques de notre société. Après des décennies de gains pour les entreprises, il a fallu une pandémie pour mettre en évidence les difficultés croissantes rencontrées par les travailleurs horaires en Amérique. Alors que certaines chaînes ont enregistré des ventes record, les caissiers de supermarchés occupant soudainement l'un des emplois les plus risqués en dehors des soins de santé ont été trop souvent invités à se présenter au travail sans augmentation de salaire ni précautions de sécurité. Même lorsque le pays a commencé à se fermer en mars, la direction de trop d'épiceries se battait avec leurs employés pour des protections simples comme des masques et des gants.

Les tensions ont débordé, comme on pouvait s'y attendre, un conflit préexistant entre Whole Foods appartenant à Amazon et ses travailleurs n'a fait que s'intensifier, tandis que les loyalistes à ne pas faire de tort Trader Joe&# x2019s avec leur réponse à un petit mais vocal segment de sa main-d'œuvre qui a osé montrer de l'intérêt pour organisation, à un moment où beaucoup sentaient que leur vie était en jeu.

Ce n'était qu'un des nombreux défis auxquels les acheteurs ont été confrontés & comment faire preuve de solidarité ? Est-ce que amener votre entreprise ailleurs ferait du bien ? Après tout, très peu de nos magasins préférés ont réussi le test de pandémie avec brio. Certains favoris régionaux ont lutté puissamment avec la nouvelle normalité, traînant presque obstinément les talons tandis que des dizaines de leurs employés tombaient malades, s'appuyant sur les premières directives opaques du CDC. D'autres, remarquablement, sont allés au-delà, ouvrant la voie à la protection des travailleurs, à l'indemnisation et à l'élargissement des prestations de santé, très tôt dans la crise.

On ne peut s'empêcher d'être le moins du monde impressionné par le timing de cet événement, espérons-le, unique dans une vie, qui a renvoyé tout le monde chez eux, de toute urgence, et dans leurs cuisines. La pandémie est arrivée sur nos côtes au milieu d'une période d'évolution longue et soutenue de la culture alimentaire américaine, une période au cours de laquelle les supermarchés ont été fortement touchés, et souvent pour le mieux. Après plus d'une décennie de changements importants, au cours desquels les Américains se sont de plus en plus intéressés à bien manger, le pays a un meilleur accès à une nourriture de meilleure qualité qu'à aucun autre moment de mémoire récente. (Qui est le premier vendeur d'aliments biologiques aux États-Unis, ces jours-ci ? Walmart, c'est qui.)

Très peu de communautés, quelle que soit leur taille, manquent d'au moins une alternative premium aux offres de la chaîne standard, qu'il s'agisse d'un Whole Foods, d'un Sprouts, d'un Fresh Market ou d'une marque régionale plus petite et appréciée. Mieux encore, l'épicerie à distance était déjà devenue plus simple que jamais, avant que cela ne commence. Des ramassages en bordure de rue exploités par les magasins à Wegmans à la livraison d'épicerie presque à la demande de Walmart, soutenue par un gardien d'inventaire très dynamique, il était possible, si vous pouviez le tolérer, de rester à la maison indéfiniment.

Certains d'entre nous, beaucoup d'entre nous, semble-t-il, se sont entièrement repliés sur Internet, en s'appuyant sur des sites de vente par correspondance prometteurs comme Thrive Market, ou Public Goods, ou Mercato, qui ont tous été immédiatement submergés, mais ont réussi à surmonter les tempête, et dans le processus gagné des flux de nouveaux clients. Tout le monde embauchait, pour répondre à la demande, Instagram a annoncé à lui seul qu'il visait un quart de million d'acheteurs supplémentaires à travers le pays. En supposant que vous n'aimiez pas aller au supermarché, avant que tout cela ne démarre, comme l'industrie semble se battre pour la livraison à domicile, vos prières ont été exaucées.

Que vous choisissiez de ne plus remettre les pieds dans le magasin, ou que vous soyez coincé à la maison avec l'envie d'un retour à la normale à vos anciens favoris&# x2014est-ce que Whole Foods est même Whole Foods, sans la barre aux olives ?—vous voudrez savoir où dépenser judicieusement vos dollars d'épicerie, et il y a eu des gagnants clairs cette année. Il n'y avait pas un coin de l'entreprise qui n'ait pas été pillé par le virus, mais la question était de savoir comment ont-ils réagi ? Quelles mesures ont été prises, quand les ont-elles prises et que font-elles maintenant ?

Tout simplement, nous voulions savoir : qui voulons-nous dans notre terrier, maintenant, et, espérons-le, pas trop loin dans le futur ? Qui voulions-nous laisser notre stock de deux semaines sur le pas de la porte ou dans le coffre de notre voiture ? En vertu de cela, aucune grande entreprise composée d'êtres humains ne sera jamais parfaite, mais voici dix entreprises qui, selon nous, ont fait de leur mieux.


Les 10 meilleurs supermarchés d'Amérique : 2020

Il est remarquable de constater à quel point l'impensable peut vous surprendre, comme il l'a fait au début du mois de mars, lorsque presque du jour au lendemain, le supermarché américain est passé d'une partie prévisible de notre vie quotidienne à quelque chose que la plupart d'entre nous n'avaient lu que dans les livres d'histoire.

Pendant des semaines, les Américains, si habitués à tout avoir en un claquement de doigts, se sont retrouvés à rôder dans des allées soigneusement nettoyées, ramassant avec impatience la dernière boîte de pâtes de forme inhabituelle, la dernière boîte de pois chiches dont personne ne voulait, réalisant finalement il était probablement plus intelligent de rester à la maison.

Les supermarchés ont lentement commencé à le reconnaître également, passant du mode panique au mode sécurité. Soudain, les gardiens de ce dernier maillon vital de la chaîne d'approvisionnement alimentaire ont été salués comme des travailleurs de première ligne, alimentant le pays pour un salaire très bas, se battant dans une bataille pour laquelle ils ne s'étaient jamais engagés.

Des mois ont passé maintenant, et toujours, dans les grandes villes du pays et parfois même les petites, nous attendons dans des files, de longues files, pour entrer, en suivant les marqueurs au sol et en portant des masques, nous sentant victorieux à chaque fois que nous voyons des serviettes en papier ou notre préféré marque de mayonnaise sur les étagères. La vie vient à vous rapidement, et cette année, elle est arrivée comme un train de marchandises. Nous faisons tous partie de l'histoire maintenant, et personne ne peut dire, pas avec certitude, de toute façon, quand et comment tout cela se termine.

Les choses étaient très différentes la dernière fois Nourriture et vin a mis en lumière les meilleurs supermarchés du pays. En 2019, nos besoins étaient plus simples—nous voulions savoir où trouver les meilleures valeurs, le meilleur produit. Chaque chaîne a été fortement jugée sur la relation avec sa ou ses communautés respectives. Le monde a changé, mais pas les critères. Si quoi que ce soit, nous prenons simplement ces choses plus au sérieux.

Partout en Amérique, le chômage monte en flèche, l'économie est plus que jamais en difficulté, la valeur compte. La qualité entre directement dans ce besoin, de plus, nous cuisinons à la maison, certains d'entre nous plus que nous n'en avions jamais eu l'intention dans cette vie. Alors où trouver le meilleur de tout, encore une fois, à un prix abordable ?

Les événements de 2020 ont mis en lumière tant de domaines problématiques de notre société. Après des décennies de gains pour les entreprises, il a fallu une pandémie pour mettre en évidence les difficultés croissantes rencontrées par les travailleurs horaires en Amérique. Alors que certaines chaînes ont enregistré des ventes record, les caissiers de supermarchés occupant soudainement l'un des emplois les plus risqués en dehors des soins de santé ont été trop souvent invités à se présenter au travail sans augmentation de salaire ni précautions de sécurité. Même lorsque le pays a commencé à se fermer en mars, la direction de trop d'épiceries se battait avec leurs employés pour des protections simples comme des masques et des gants.

Les tensions ont débordé, comme on pouvait s'y attendre, un conflit préexistant entre Whole Foods appartenant à Amazon et ses travailleurs n'a fait que s'intensifier, tandis que les loyalistes à ne pas faire de tort Trader Joe&# x2019s avec leur réponse à un petit mais vocal segment de sa main-d'œuvre qui a osé montrer de l'intérêt pour organisation, à un moment où beaucoup sentaient que leur vie était en jeu.

Ce n'était qu'un des nombreux défis auxquels les acheteurs ont été confrontés & comment faire preuve de solidarité ? Est-ce que amener votre entreprise ailleurs ferait du bien ? Après tout, très peu de nos magasins préférés ont réussi le test de pandémie avec brio. Certains favoris régionaux ont lutté puissamment avec la nouvelle normalité, traînant presque obstinément les talons tandis que des dizaines de leurs employés tombaient malades, s'appuyant sur les premières directives opaques du CDC. D'autres, remarquablement, sont allés au-delà, ouvrant la voie à la protection des travailleurs, à l'indemnisation et à l'extension des prestations de santé, très tôt dans la crise.

On ne peut s'empêcher d'être le moins du monde impressionné par le timing de cet événement, espérons-le, unique dans une vie, qui a renvoyé tout le monde chez eux, de toute urgence, et dans leurs cuisines. La pandémie est arrivée sur nos côtes au milieu d'une période d'évolution longue et soutenue de la culture alimentaire américaine, une période au cours de laquelle les supermarchés ont été fortement touchés, et souvent pour le mieux. Après plus d'une décennie de changements importants, au cours desquels les Américains se sont de plus en plus intéressés à bien manger, le pays a un meilleur accès à une nourriture de meilleure qualité qu'à aucun autre moment de mémoire récente. (Qui est le premier vendeur d'aliments biologiques aux États-Unis, ces jours-ci ? Walmart, c'est qui.)

Très peu de communautés de toute taille manquent d'au moins une alternative premium aux offres de la chaîne standard, qu'il s'agisse d'un Whole Foods, d'un Sprouts, d'un Fresh Market ou d'une marque régionale plus petite et appréciée. Mieux encore, l'épicerie à distance était déjà devenue plus simple que jamais, avant que cela ne commence. Des ramassages en bordure de rue exploités par les magasins à Wegmans à la livraison d'épicerie presque à la demande de Walmart, soutenue par un gardien d'inventaire très dynamique, il était possible, si vous pouviez le tolérer, de rester à la maison indéfiniment.

Certains d'entre nous, beaucoup d'entre nous, semble-t-il, se sont entièrement repliés sur Internet, en s'appuyant sur des sites de vente par correspondance prometteurs comme Thrive Market, ou Public Goods, ou Mercato, qui ont tous été immédiatement submergés, mais ont réussi à surmonter les tempête, et dans le processus gagné des flots de nouveaux clients. Tout le monde embauchait, pour répondre à la demande, Instagram a annoncé à lui seul qu'il visait un quart de million d'acheteurs supplémentaires à travers le pays. En supposant que vous n'aimiez pas aller au supermarché, avant que tout cela ne démarre, comme l'industrie semble se battre pour la livraison à domicile, vos prières ont été exaucées.

Que vous choisissiez de ne plus remettre les pieds dans le magasin, ou que vous soyez coincé à la maison avec l'envie d'un retour à la normale chez vos anciens favoris&# x2014est-ce que Whole Foods est même Whole Foods, sans la barre aux olives ?—vous voudrez savoir où dépenser judicieusement vos dollars d'épicerie, et il y a eu des gagnants clairs cette année. Il n'y avait pas un coin de l'entreprise qui n'ait pas été pillé par le virus, mais la question était de savoir comment ont-ils réagi ? Quelles mesures ont été prises, quand les ont-elles prises et que font-elles maintenant ?

Tout simplement, nous voulions savoir : qui voulons-nous dans notre terrier, maintenant, et, espérons-le, pas trop loin dans le futur ? Qui voulions-nous laisser notre stock de deux semaines sur le pas de la porte ou dans le coffre de notre voiture ? En vertu de cela, aucune grande entreprise composée d'êtres humains ne sera jamais parfaite, mais voici dix entreprises qui, selon nous, ont fait de leur mieux.


Les 10 meilleurs supermarchés d'Amérique : 2020

Il est remarquable de constater à quel point l'impensable peut vous surprendre, comme il l'a fait au début du mois de mars, lorsque presque du jour au lendemain, le supermarché américain est passé d'une partie prévisible de notre vie quotidienne à quelque chose que la plupart d'entre nous n'avaient lu que dans les livres d'histoire.

Pendant des semaines, les Américains, si habitués à tout avoir en un claquement de doigts, se sont retrouvés à rôder dans des allées bien nettoyées, ramassant avec impatience la dernière boîte de pâtes de forme inhabituelle, la dernière boîte de pois chiches dont personne ne voulait, réalisant finalement il était probablement plus intelligent de rester à la maison.

Les supermarchés ont lentement commencé à le reconnaître également, passant du mode panique au mode sécurité. Soudain, les gardiens de ce dernier maillon vital de la chaîne d'approvisionnement alimentaire ont été salués comme des travailleurs de première ligne, alimentant le pays pour un salaire très bas, se battant dans une bataille pour laquelle ils ne s'étaient jamais engagés.

Des mois ont passé maintenant, et toujours, dans les grandes villes du pays et parfois même les petites, nous attendons dans des files, de longues files, pour entrer, en suivant les marqueurs au sol et en portant des masques, nous sentant victorieux à chaque fois que nous voyons des serviettes en papier ou notre préféré marque de mayonnaise sur les étagères. La vie vient à vous rapidement, et cette année, elle est arrivée comme un train de marchandises. Nous faisons tous partie de l'histoire maintenant, et personne ne peut dire, pas avec certitude, de toute façon, quand et comment tout cela se termine.

Les choses étaient très différentes la dernière fois Nourriture et vin a mis en lumière les meilleurs supermarchés du pays. En 2019, nos besoins étaient plus simples—nous voulions savoir où trouver les meilleures valeurs, le meilleur produit. Chaque chaîne a été fortement jugée sur la relation avec sa ou ses communautés respectives. Le monde a changé, mais pas les critères. Si quoi que ce soit, nous prenons simplement ces choses plus au sérieux.

Partout en Amérique, le chômage monte en flèche, l'économie est plus que jamais en difficulté, la valeur compte. La qualité entre directement dans ce besoin, de plus, nous cuisinons à la maison, certains d'entre nous plus que nous n'en avions jamais eu l'intention dans cette vie. Alors où trouver le meilleur de tout, encore une fois, à un prix abordable ?

Les événements de 2020 ont mis en lumière tant de domaines problématiques de notre société. Après des décennies de gains pour les entreprises, il a fallu une pandémie pour mettre en évidence les difficultés croissantes rencontrées par les travailleurs horaires en Amérique. Alors que certaines chaînes ont enregistré des ventes record, les caissiers de supermarchés occupant soudainement l'un des emplois les plus risqués en dehors des soins de santé ont été trop souvent invités à se présenter au travail sans augmentation de salaire ni précautions de sécurité. Même lorsque le pays a commencé à se fermer en mars, la direction de trop d'épiceries se battait avec leurs employés pour des protections simples comme des masques et des gants.

Les tensions ont débordé, comme on pouvait s'y attendre, un conflit préexistant entre Whole Foods appartenant à Amazon et ses travailleurs n'a fait que s'intensifier, tandis que les loyalistes à ne pas faire de tort Trader Joe&# x2019s avec leur réponse à un petit mais vocal segment de sa main-d'œuvre qui a osé montrer de l'intérêt pour organisation, à un moment où beaucoup sentaient que leur vie était en jeu.

Ce n'était qu'un des nombreux défis auxquels les acheteurs ont été confrontés & comment faire preuve de solidarité ? Est-ce que amener votre entreprise ailleurs ferait du bien ? Après tout, très peu de nos magasins préférés ont réussi le test de pandémie avec brio. Certains favoris régionaux ont lutté puissamment avec la nouvelle normalité, traînant presque obstinément les talons tandis que des dizaines de leurs employés tombaient malades, s'appuyant sur les premières directives opaques du CDC. D'autres, remarquablement, sont allés au-delà, ouvrant la voie à la protection des travailleurs, à l'indemnisation et à l'élargissement des prestations de santé, très tôt dans la crise.

On ne peut s'empêcher d'être le moins du monde impressionné par le timing de cet événement, espérons-le, unique dans une vie, qui a renvoyé tout le monde chez eux, de toute urgence, et dans leurs cuisines. La pandémie est arrivée sur nos côtes au milieu d'une période d'évolution longue et soutenue de la culture alimentaire américaine, une période au cours de laquelle les supermarchés ont été fortement touchés, et souvent pour le mieux. Après plus d'une décennie de changements importants, au cours desquels les Américains se sont de plus en plus intéressés à bien manger, le pays a un meilleur accès à une nourriture de meilleure qualité qu'à aucun autre moment de mémoire récente. (Qui est le premier vendeur d'aliments biologiques aux États-Unis, ces jours-ci ? Walmart, c'est qui.)

Très peu de communautés de toute taille manquent d'au moins une alternative premium aux offres de la chaîne standard, qu'il s'agisse d'un Whole Foods, d'un Sprouts, d'un Fresh Market ou d'une marque régionale plus petite et appréciée. Mieux encore, l'épicerie à distance était déjà devenue plus simple que jamais, avant que cela ne commence. Des ramassages en bordure de rue exploités par les magasins à Wegmans à la livraison d'épicerie presque à la demande de Walmart, soutenue par un gardien d'inventaire très dynamique, il était possible, si vous pouviez le tolérer, de rester à la maison indéfiniment.

Certains d'entre nous, beaucoup d'entre nous, semble-t-il, se sont entièrement repliés sur Internet, en s'appuyant sur des sites de vente par correspondance prometteurs comme Thrive Market, ou Public Goods, ou Mercato, qui ont tous été immédiatement submergés, mais ont réussi à surmonter les tempête, et dans le processus gagné des flots de nouveaux clients. Tout le monde embauchait, pour répondre à la demande, Instagram a annoncé à lui seul qu'il visait un quart de million d'acheteurs supplémentaires à travers le pays. En supposant que vous n'aimiez pas aller au supermarché, avant que tout cela ne démarre, comme l'industrie semble se battre pour la livraison à domicile, vos prières ont été exaucées.

Que vous choisissiez de ne plus remettre les pieds dans le magasin, ou que vous soyez coincé à la maison avec l'envie d'un retour à la normale chez vos anciens favoris&# x2014est-ce que Whole Foods est même Whole Foods, sans la barre aux olives ?—vous voudrez savoir où dépenser judicieusement vos dollars d'épicerie, et il y a eu des gagnants clairs cette année. Il n'y avait pas un coin de l'entreprise non pillé par le virus, mais la question était de savoir comment ont-ils réagi ? Quelles mesures ont été prises, quand les ont-elles prises et que font-elles maintenant ?

Tout simplement, nous voulions savoir : qui voulons-nous dans notre terrier, maintenant, et, espérons-le, pas trop loin dans le futur ? Qui voulions-nous laisser notre stock de deux semaines sur le pas de la porte ou dans le coffre de notre voiture ? En vertu de cela, aucune grande entreprise composée d'êtres humains ne sera jamais parfaite, mais voici dix entreprises qui, selon nous, ont fait de leur mieux.


Les 10 meilleurs supermarchés d'Amérique : 2020

Il est remarquable de constater à quel point l'impensable peut vous surprendre, comme il l'a fait au début du mois de mars, lorsque presque du jour au lendemain, le supermarché américain est passé d'une partie prévisible de notre vie quotidienne à quelque chose que la plupart d'entre nous n'avaient lu que dans les livres d'histoire.

Pendant des semaines, les Américains, si habitués à tout avoir en un claquement de doigts, se sont retrouvés à rôder dans des allées bien nettoyées, ramassant avec impatience la dernière boîte de pâtes de forme inhabituelle, la dernière boîte de pois chiches dont personne ne voulait, réalisant finalement il était probablement plus intelligent de rester à la maison.

Les supermarchés ont lentement commencé à le reconnaître également, passant du mode panique au mode sécurité. Soudain, les gardiens de ce dernier maillon vital de la chaîne d'approvisionnement alimentaire ont été salués comme des travailleurs de première ligne, alimentant le pays pour un salaire très bas, se battant dans une bataille pour laquelle ils ne s'étaient jamais engagés.

Des mois ont passé maintenant, et toujours, dans les grandes villes du pays et parfois même les petites, nous attendons dans des files, de longues files, pour entrer, en suivant les marqueurs au sol et en portant des masques, nous sentant victorieux à chaque fois que nous voyons des serviettes en papier ou notre préféré marque de mayonnaise sur les étagères. La vie vient à vous rapidement, et cette année, elle est arrivée comme un train de marchandises. Nous faisons tous partie de l'histoire maintenant, et personne ne peut dire, pas avec certitude, de toute façon, quand et comment tout cela se termine.

Les choses étaient très différentes la dernière fois Nourriture et vin a mis en lumière les meilleurs supermarchés du pays. En 2019, nos besoins étaient plus simples—nous voulions savoir où trouver les meilleures valeurs, le meilleur produit. Chaque chaîne a été fortement jugée sur la relation avec sa ou ses communautés respectives. Le monde a changé, mais pas les critères. Si quoi que ce soit, nous prenons simplement ces choses plus au sérieux.

Partout en Amérique, le chômage monte en flèche, l'économie est plus que jamais en difficulté, la valeur compte. La qualité entre directement dans ce besoin, de plus, nous cuisinons à la maison, certains d'entre nous plus que nous n'en avions jamais eu l'intention dans cette vie. Alors où trouver le meilleur de tout, encore une fois, à un prix abordable ?

Les événements de 2020 ont mis en lumière tant de domaines problématiques de notre société. Après des décennies de gains pour les entreprises, il a fallu une pandémie pour mettre en évidence les difficultés croissantes rencontrées par les travailleurs horaires en Amérique. Alors que certaines chaînes ont enregistré des ventes record, les caissiers de supermarchés occupant soudainement l'un des emplois les plus risqués en dehors des soins de santé ont été trop souvent invités à se présenter au travail sans augmentation de salaire ni précautions de sécurité. Même lorsque le pays a commencé à se fermer en mars, la direction de trop d'épiceries se battait avec leurs employés pour des protections simples comme des masques et des gants.

Les tensions ont débordé, comme on pouvait s'y attendre, un conflit préexistant entre Whole Foods appartenant à Amazon et ses travailleurs n'a fait que s'intensifier, tandis que les loyalistes à ne pas faire de tort Trader Joe&# x2019s avec leur réponse à un petit mais vocal segment de sa main-d'œuvre qui a osé montrer de l'intérêt pour organisation, à un moment où beaucoup sentaient que leur vie était en jeu.

Ce n'était qu'un des nombreux défis auxquels les acheteurs ont été confrontés & comment faire preuve de solidarité ? Est-ce que amener votre entreprise ailleurs ferait du bien ? Après tout, très peu de nos magasins préférés ont réussi le test de pandémie avec brio. Certains favoris régionaux ont lutté puissamment avec la nouvelle normalité, traînant presque obstinément les talons tandis que des dizaines de leurs employés tombaient malades, s'appuyant sur les premières directives opaques du CDC. D'autres, remarquablement, sont allés au-delà, ouvrant la voie à la protection des travailleurs, à l'indemnisation et à l'élargissement des prestations de santé, très tôt dans la crise.

On ne peut s'empêcher d'être le moins du monde impressionné par le timing de cet événement, espérons-le, unique dans une vie, qui a renvoyé tout le monde chez eux, de toute urgence, et dans leurs cuisines. La pandémie est arrivée sur nos côtes au milieu d'une période d'évolution longue et soutenue de la culture alimentaire américaine, une période au cours de laquelle les supermarchés ont été fortement touchés, et souvent pour le mieux. Après plus d'une décennie de changements importants, au cours desquels les Américains se sont de plus en plus intéressés à bien manger, le pays a un meilleur accès à une nourriture de meilleure qualité qu'à aucun autre moment de mémoire récente. (Qui est le premier vendeur d'aliments biologiques aux États-Unis, ces jours-ci ? Walmart, c'est qui.)

Très peu de communautés, quelle que soit leur taille, manquent d'au moins une alternative premium aux offres de la chaîne standard, qu'il s'agisse d'un Whole Foods, d'un Sprouts, d'un Fresh Market ou d'une marque régionale plus petite et appréciée. Mieux encore, l'épicerie à distance était déjà devenue plus simple que jamais, avant que cela ne commence. Des ramassages en bordure de rue exploités par les magasins à Wegmans à la livraison d'épicerie presque à la demande de Walmart, soutenue par un gardien d'inventaire très dynamique, il était possible, si vous pouviez le tolérer, de rester à la maison indéfiniment.

Certains d'entre nous, beaucoup d'entre nous, semble-t-il, se sont entièrement repliés sur Internet, s'appuyant sur des sites de vente par correspondance prometteurs comme Thrive Market, ou Public Goods, ou Mercato, qui ont tous été immédiatement submergés, mais ont réussi à surmonter les tempête, et dans le processus gagné des flots de nouveaux clients. Tout le monde embauchait, pour répondre à la demande, Instagram a annoncé à lui seul qu'il visait un quart de million d'acheteurs supplémentaires à travers le pays. En supposant que vous n'aimiez pas aller au supermarché, avant que tout cela ne démarre, comme l'industrie semble se battre pour la livraison à domicile, vos prières ont été exaucées.

Que vous choisissiez de ne plus remettre les pieds dans le magasin, ou que vous soyez coincé à la maison avec l'envie d'un retour à la normale chez vos anciens favoris&# x2014est-ce que Whole Foods est même Whole Foods, sans la barre aux olives ?—vous voudrez savoir où dépenser judicieusement vos dollars d'épicerie, et il y a eu des gagnants clairs cette année. Il n'y avait pas un coin de l'entreprise qui n'ait pas été pillé par le virus, mais la question était de savoir comment ont-ils réagi ? Quelles mesures ont été prises, quand les ont-elles prises et que font-elles maintenant ?

Tout simplement, nous voulions savoir : qui voulons-nous dans notre terrier, maintenant, et, espérons-le, pas trop loin dans le futur ? Qui voulions-nous laisser notre stock de deux semaines sur le pas de la porte ou dans le coffre de notre voiture ? En vertu de cela, aucune grande entreprise composée d'êtres humains ne sera jamais parfaite, mais voici dix entreprises qui, selon nous, ont fait de leur mieux.


Les 10 meilleurs supermarchés d'Amérique : 2020

Il est remarquable de constater à quel point l'impensable peut vous surprendre, comme il l'a fait au début du mois de mars, lorsque presque du jour au lendemain, le supermarché américain est passé d'une partie prévisible de notre vie quotidienne à quelque chose que la plupart d'entre nous n'avaient lu que dans les livres d'histoire.

Pendant des semaines, les Américains, si habitués à tout avoir en un claquement de doigts, se sont retrouvés à rôder dans des allées bien nettoyées, ramassant avec impatience la dernière boîte de pâtes de forme inhabituelle, la dernière boîte de pois chiches dont personne ne voulait, réalisant finalement il était probablement plus intelligent de rester à la maison.

Les supermarchés ont lentement commencé à le reconnaître également, passant du mode panique au mode sécurité. Soudain, les gardiens de ce dernier maillon vital de la chaîne d'approvisionnement alimentaire ont été salués comme des travailleurs de première ligne, alimentant le pays pour un salaire très bas, se battant dans une bataille pour laquelle ils ne s'étaient jamais engagés.

Des mois ont passé maintenant, et toujours, dans les grandes villes du pays et parfois même les petites, nous attendons dans des files, de longues files, pour entrer, en suivant les marqueurs au sol et en portant des masques, nous sentant victorieux à chaque fois que nous voyons des serviettes en papier ou notre préféré marque de mayonnaise sur les étagères. La vie vient à vous rapidement, et cette année, elle est arrivée comme un train de marchandises. Nous faisons tous partie de l'histoire maintenant, et personne ne peut dire, pas avec certitude, de toute façon, quand et comment tout cela se termine.

Les choses étaient très différentes la dernière fois Nourriture et vin a mis en lumière les meilleurs supermarchés du pays. En 2019, nos besoins étaient plus simples—nous voulions savoir où trouver les meilleures valeurs, le meilleur produit. Chaque chaîne a été fortement jugée sur la relation avec sa ou ses communautés respectives. Le monde a changé, mais pas les critères. Si quoi que ce soit, nous prenons simplement ces choses plus au sérieux.

Partout en Amérique, le chômage monte en flèche, l'économie est plus que jamais en difficulté, la valeur compte. La qualité fait directement partie de ce besoin, de même que nous cuisinons à la maison, certains d'entre nous plus que nous n'en avions jamais eu l'intention dans cette vie. Alors où trouver le meilleur de tout, encore une fois, à un prix abordable ?

Les événements de 2020 ont mis en lumière tant de domaines problématiques de notre société. Après des décennies de gains pour les entreprises, il a fallu une pandémie pour mettre en évidence les difficultés croissantes rencontrées par les travailleurs horaires en Amérique. Alors que certaines chaînes ont enregistré des ventes record, les caissiers de supermarchés occupant soudainement l'un des emplois les plus risqués en dehors des soins de santé ont été trop souvent invités à se présenter au travail sans augmentation de salaire ni précautions de sécurité. Même lorsque le pays a commencé à se fermer en mars, la direction de trop d'épiceries se battait avec leurs employés pour des protections simples comme des masques et des gants.

Tensions boiled over, predictably a preexisting conflict between Amazon-owned Whole Foods and its workers only intensified, while do-no-wrong Trader Joe’s blindsided loyalists with their response to a small but vocal segment of its workforce that dared to show interest in organizing, at a moment when many felt that their lives were on the line.

This was just one of so many challenges that shoppers faced—how to show solidarity? Would taking your business elsewhere even do any good? Very few of our favorite stores passed the pandemic test with flying colors, after all. Some regional favorites struggled mightily with the new normal, almost stubbornly dragging their heels while dozens of their employees fell sick, leaning on early-days opaque CDC guidelines. Others, remarkably, went above and beyond, leading the way on worker protections, compensation, and expanded health benefits, very early on in the crisis.

One cannot help but be the slightest bit impressed by the timing of this hopefully once-in-a-lifetime event, which sent everybody home, rather urgently, and into their kitchens. The pandemic arrived on our shores in the middle of a lengthy and sustained period of evolution in American food culture, a time in which supermarkets have been impacted mightily, and often for the better. After well over a decade of significant change, during which Americans became increasingly interested in eating well, the country has better access to higher quality food than at any other time in recent memory. (Who is the number one seller of organic foods in the United States, these days? Walmart, that’s who.)

Very few communities of any size are left lacking at least one premium alternative to the standard chain offerings, whether it be a Whole Foods, a Sprouts, a Fresh Market, or a smaller, well-liked regional brand. Best of all, remote grocery shopping had already become simpler than ever, before this started. From store-operated curbside pickups at Wegmans, to Walmart’s nearly on-demand grocery delivery, backed by a thoroughly dynamic inventory keeper, it was possible, if you could tolerate doing so, to pretty much stay home indefinitely.

Some of us, a great deal many of us, it seemed, retreated to the internet entirely, relying on promising mail-order sites like Thrive Market, or Public Goods, or Mercato, all of which were immediately overwhelmed, but managed to weather the storm, and in the process gained streams of new customers. Everyone was hiring, to keep up with demand—Instacart alone announced it was aiming for a quarter of a million more shoppers across the country. Supposing you did not love going to the supermarket, before all this kicked off—the way the industry seems to be battling it out on home delivery, your prayers have been answered.

Whether you choose to never set foot in the store again, or you’re stuck at home longing for a return to normal at your old favorites—is Whole Foods even Whole Foods, without the olive bar?—you’ll want to know where to spend your grocery dollars wisely, and there were some clear winners this year. There wasn’t a corner of the business left unpillaged by the virus, but the question was, how did they respond? What steps were taken, when did they take them, and what are they doing now?

Quite simply, we wanted to know: Who do we want in our foxhole, now, and, let’s hope not too far into the future? Who did we want leaving our two-week supply on the doorstep, or in the trunk of our car? By virtue, no major corporation made up of human beings is ever going to be perfect, but here are ten companies we felt did their damndest.


The 10 Best Supermarkets in America: 2020

It&aposs remarkable how the unthinkable can just sneak up on you, like it did back in early March, when very nearly overnight, the American supermarket transformed from predictable part of our daily lives to something most of us had only read about in history books.

For weeks, Americans, so accustomed to having it all at the snap of their fingers, were left prowling picked-clean aisles, eagerly snapping up the last box of unusually-shaped pasta, the last dented tin of garbanzo beans nobody wanted, eventually realizing it was probably smarter just to stay home.

The supermarkets slowly began to recognize this as well, lumbering out of panic mode and into safety mode. Suddenly, the keepers of that last, vital link in the food supply chain were being hailed as frontline workers, keeping the country fed for very low pay, fighting in a battle they never signed up for.

Months have passed now, and still, in big cities across the country and sometimes even small ones, we wait in lines, long lines, to get in, following floor markers and wearing masks, feeling victorious each time we see paper towels or our favorite brand of mayonnaise on the shelves. Life comes at you fast, and this year it came like a freight train. We’re all part of the story now, and nobody can say, not for certain, anyway, when and how all of this ends.

Things were very different the last time Nourriture et vin spotlighted the best supermarkets in the country. In 2019, our needs were simpler—we wanted to know where to find the best values, the best product. Each chain was judged heavily on the relationship with its respective community, or communities. The world has changed, but the criteria has not. If anything, we’re just taking these things more seriously.

Throughout America, unemployment is skyrocketing, the economy is struggling—more than ever, value matters. Quality rolls right into this need, as well—we’re cooking at home, some of us more than we ever intended to in this lifetime. So where can we find the best of everything, once again, at a price we can afford?

The events of 2020 have thrown a spotlight on so many problem areas in our society. After decades of corporate gains, it took a pandemic to highlight the increasing difficulties faced by hourly laborers in America. While some chains reported record sales, supermarket cashiers—suddenly in one of the riskiest jobs outside of healthcare—were too often asked to report for duty without an increase in pay, or safety precautions. Even as the country began locking down in March, management at too many grocery stores were battling with their employees over simple protections like masks and gloves.

Tensions boiled over, predictably a preexisting conflict between Amazon-owned Whole Foods and its workers only intensified, while do-no-wrong Trader Joe’s blindsided loyalists with their response to a small but vocal segment of its workforce that dared to show interest in organizing, at a moment when many felt that their lives were on the line.

This was just one of so many challenges that shoppers faced—how to show solidarity? Would taking your business elsewhere even do any good? Very few of our favorite stores passed the pandemic test with flying colors, after all. Some regional favorites struggled mightily with the new normal, almost stubbornly dragging their heels while dozens of their employees fell sick, leaning on early-days opaque CDC guidelines. Others, remarkably, went above and beyond, leading the way on worker protections, compensation, and expanded health benefits, very early on in the crisis.

One cannot help but be the slightest bit impressed by the timing of this hopefully once-in-a-lifetime event, which sent everybody home, rather urgently, and into their kitchens. The pandemic arrived on our shores in the middle of a lengthy and sustained period of evolution in American food culture, a time in which supermarkets have been impacted mightily, and often for the better. After well over a decade of significant change, during which Americans became increasingly interested in eating well, the country has better access to higher quality food than at any other time in recent memory. (Who is the number one seller of organic foods in the United States, these days? Walmart, that’s who.)

Very few communities of any size are left lacking at least one premium alternative to the standard chain offerings, whether it be a Whole Foods, a Sprouts, a Fresh Market, or a smaller, well-liked regional brand. Best of all, remote grocery shopping had already become simpler than ever, before this started. From store-operated curbside pickups at Wegmans, to Walmart’s nearly on-demand grocery delivery, backed by a thoroughly dynamic inventory keeper, it was possible, if you could tolerate doing so, to pretty much stay home indefinitely.

Some of us, a great deal many of us, it seemed, retreated to the internet entirely, relying on promising mail-order sites like Thrive Market, or Public Goods, or Mercato, all of which were immediately overwhelmed, but managed to weather the storm, and in the process gained streams of new customers. Everyone was hiring, to keep up with demand—Instacart alone announced it was aiming for a quarter of a million more shoppers across the country. Supposing you did not love going to the supermarket, before all this kicked off—the way the industry seems to be battling it out on home delivery, your prayers have been answered.

Whether you choose to never set foot in the store again, or you’re stuck at home longing for a return to normal at your old favorites—is Whole Foods even Whole Foods, without the olive bar?—you’ll want to know where to spend your grocery dollars wisely, and there were some clear winners this year. There wasn’t a corner of the business left unpillaged by the virus, but the question was, how did they respond? What steps were taken, when did they take them, and what are they doing now?

Quite simply, we wanted to know: Who do we want in our foxhole, now, and, let’s hope not too far into the future? Who did we want leaving our two-week supply on the doorstep, or in the trunk of our car? By virtue, no major corporation made up of human beings is ever going to be perfect, but here are ten companies we felt did their damndest.


The 10 Best Supermarkets in America: 2020

It&aposs remarkable how the unthinkable can just sneak up on you, like it did back in early March, when very nearly overnight, the American supermarket transformed from predictable part of our daily lives to something most of us had only read about in history books.

For weeks, Americans, so accustomed to having it all at the snap of their fingers, were left prowling picked-clean aisles, eagerly snapping up the last box of unusually-shaped pasta, the last dented tin of garbanzo beans nobody wanted, eventually realizing it was probably smarter just to stay home.

The supermarkets slowly began to recognize this as well, lumbering out of panic mode and into safety mode. Suddenly, the keepers of that last, vital link in the food supply chain were being hailed as frontline workers, keeping the country fed for very low pay, fighting in a battle they never signed up for.

Months have passed now, and still, in big cities across the country and sometimes even small ones, we wait in lines, long lines, to get in, following floor markers and wearing masks, feeling victorious each time we see paper towels or our favorite brand of mayonnaise on the shelves. Life comes at you fast, and this year it came like a freight train. We’re all part of the story now, and nobody can say, not for certain, anyway, when and how all of this ends.

Things were very different the last time Nourriture et vin spotlighted the best supermarkets in the country. In 2019, our needs were simpler—we wanted to know where to find the best values, the best product. Each chain was judged heavily on the relationship with its respective community, or communities. The world has changed, but the criteria has not. If anything, we’re just taking these things more seriously.

Throughout America, unemployment is skyrocketing, the economy is struggling—more than ever, value matters. Quality rolls right into this need, as well—we’re cooking at home, some of us more than we ever intended to in this lifetime. So where can we find the best of everything, once again, at a price we can afford?

The events of 2020 have thrown a spotlight on so many problem areas in our society. After decades of corporate gains, it took a pandemic to highlight the increasing difficulties faced by hourly laborers in America. While some chains reported record sales, supermarket cashiers—suddenly in one of the riskiest jobs outside of healthcare—were too often asked to report for duty without an increase in pay, or safety precautions. Even as the country began locking down in March, management at too many grocery stores were battling with their employees over simple protections like masks and gloves.

Tensions boiled over, predictably a preexisting conflict between Amazon-owned Whole Foods and its workers only intensified, while do-no-wrong Trader Joe’s blindsided loyalists with their response to a small but vocal segment of its workforce that dared to show interest in organizing, at a moment when many felt that their lives were on the line.

This was just one of so many challenges that shoppers faced—how to show solidarity? Would taking your business elsewhere even do any good? Very few of our favorite stores passed the pandemic test with flying colors, after all. Some regional favorites struggled mightily with the new normal, almost stubbornly dragging their heels while dozens of their employees fell sick, leaning on early-days opaque CDC guidelines. Others, remarkably, went above and beyond, leading the way on worker protections, compensation, and expanded health benefits, very early on in the crisis.

One cannot help but be the slightest bit impressed by the timing of this hopefully once-in-a-lifetime event, which sent everybody home, rather urgently, and into their kitchens. The pandemic arrived on our shores in the middle of a lengthy and sustained period of evolution in American food culture, a time in which supermarkets have been impacted mightily, and often for the better. After well over a decade of significant change, during which Americans became increasingly interested in eating well, the country has better access to higher quality food than at any other time in recent memory. (Who is the number one seller of organic foods in the United States, these days? Walmart, that’s who.)

Very few communities of any size are left lacking at least one premium alternative to the standard chain offerings, whether it be a Whole Foods, a Sprouts, a Fresh Market, or a smaller, well-liked regional brand. Best of all, remote grocery shopping had already become simpler than ever, before this started. From store-operated curbside pickups at Wegmans, to Walmart’s nearly on-demand grocery delivery, backed by a thoroughly dynamic inventory keeper, it was possible, if you could tolerate doing so, to pretty much stay home indefinitely.

Some of us, a great deal many of us, it seemed, retreated to the internet entirely, relying on promising mail-order sites like Thrive Market, or Public Goods, or Mercato, all of which were immediately overwhelmed, but managed to weather the storm, and in the process gained streams of new customers. Everyone was hiring, to keep up with demand—Instacart alone announced it was aiming for a quarter of a million more shoppers across the country. Supposing you did not love going to the supermarket, before all this kicked off—the way the industry seems to be battling it out on home delivery, your prayers have been answered.

Whether you choose to never set foot in the store again, or you’re stuck at home longing for a return to normal at your old favorites—is Whole Foods even Whole Foods, without the olive bar?—you’ll want to know where to spend your grocery dollars wisely, and there were some clear winners this year. There wasn’t a corner of the business left unpillaged by the virus, but the question was, how did they respond? What steps were taken, when did they take them, and what are they doing now?

Quite simply, we wanted to know: Who do we want in our foxhole, now, and, let’s hope not too far into the future? Who did we want leaving our two-week supply on the doorstep, or in the trunk of our car? By virtue, no major corporation made up of human beings is ever going to be perfect, but here are ten companies we felt did their damndest.


The 10 Best Supermarkets in America: 2020

It&aposs remarkable how the unthinkable can just sneak up on you, like it did back in early March, when very nearly overnight, the American supermarket transformed from predictable part of our daily lives to something most of us had only read about in history books.

For weeks, Americans, so accustomed to having it all at the snap of their fingers, were left prowling picked-clean aisles, eagerly snapping up the last box of unusually-shaped pasta, the last dented tin of garbanzo beans nobody wanted, eventually realizing it was probably smarter just to stay home.

The supermarkets slowly began to recognize this as well, lumbering out of panic mode and into safety mode. Suddenly, the keepers of that last, vital link in the food supply chain were being hailed as frontline workers, keeping the country fed for very low pay, fighting in a battle they never signed up for.

Months have passed now, and still, in big cities across the country and sometimes even small ones, we wait in lines, long lines, to get in, following floor markers and wearing masks, feeling victorious each time we see paper towels or our favorite brand of mayonnaise on the shelves. Life comes at you fast, and this year it came like a freight train. We’re all part of the story now, and nobody can say, not for certain, anyway, when and how all of this ends.

Things were very different the last time Nourriture et vin spotlighted the best supermarkets in the country. In 2019, our needs were simpler—we wanted to know where to find the best values, the best product. Each chain was judged heavily on the relationship with its respective community, or communities. The world has changed, but the criteria has not. If anything, we’re just taking these things more seriously.

Throughout America, unemployment is skyrocketing, the economy is struggling—more than ever, value matters. Quality rolls right into this need, as well—we’re cooking at home, some of us more than we ever intended to in this lifetime. So where can we find the best of everything, once again, at a price we can afford?

The events of 2020 have thrown a spotlight on so many problem areas in our society. After decades of corporate gains, it took a pandemic to highlight the increasing difficulties faced by hourly laborers in America. While some chains reported record sales, supermarket cashiers—suddenly in one of the riskiest jobs outside of healthcare—were too often asked to report for duty without an increase in pay, or safety precautions. Even as the country began locking down in March, management at too many grocery stores were battling with their employees over simple protections like masks and gloves.

Tensions boiled over, predictably a preexisting conflict between Amazon-owned Whole Foods and its workers only intensified, while do-no-wrong Trader Joe’s blindsided loyalists with their response to a small but vocal segment of its workforce that dared to show interest in organizing, at a moment when many felt that their lives were on the line.

This was just one of so many challenges that shoppers faced—how to show solidarity? Would taking your business elsewhere even do any good? Very few of our favorite stores passed the pandemic test with flying colors, after all. Some regional favorites struggled mightily with the new normal, almost stubbornly dragging their heels while dozens of their employees fell sick, leaning on early-days opaque CDC guidelines. Others, remarkably, went above and beyond, leading the way on worker protections, compensation, and expanded health benefits, very early on in the crisis.

One cannot help but be the slightest bit impressed by the timing of this hopefully once-in-a-lifetime event, which sent everybody home, rather urgently, and into their kitchens. The pandemic arrived on our shores in the middle of a lengthy and sustained period of evolution in American food culture, a time in which supermarkets have been impacted mightily, and often for the better. After well over a decade of significant change, during which Americans became increasingly interested in eating well, the country has better access to higher quality food than at any other time in recent memory. (Who is the number one seller of organic foods in the United States, these days? Walmart, that’s who.)

Very few communities of any size are left lacking at least one premium alternative to the standard chain offerings, whether it be a Whole Foods, a Sprouts, a Fresh Market, or a smaller, well-liked regional brand. Best of all, remote grocery shopping had already become simpler than ever, before this started. From store-operated curbside pickups at Wegmans, to Walmart’s nearly on-demand grocery delivery, backed by a thoroughly dynamic inventory keeper, it was possible, if you could tolerate doing so, to pretty much stay home indefinitely.

Some of us, a great deal many of us, it seemed, retreated to the internet entirely, relying on promising mail-order sites like Thrive Market, or Public Goods, or Mercato, all of which were immediately overwhelmed, but managed to weather the storm, and in the process gained streams of new customers. Everyone was hiring, to keep up with demand—Instacart alone announced it was aiming for a quarter of a million more shoppers across the country. Supposing you did not love going to the supermarket, before all this kicked off—the way the industry seems to be battling it out on home delivery, your prayers have been answered.

Whether you choose to never set foot in the store again, or you’re stuck at home longing for a return to normal at your old favorites—is Whole Foods even Whole Foods, without the olive bar?—you’ll want to know where to spend your grocery dollars wisely, and there were some clear winners this year. There wasn’t a corner of the business left unpillaged by the virus, but the question was, how did they respond? What steps were taken, when did they take them, and what are they doing now?

Quite simply, we wanted to know: Who do we want in our foxhole, now, and, let’s hope not too far into the future? Who did we want leaving our two-week supply on the doorstep, or in the trunk of our car? By virtue, no major corporation made up of human beings is ever going to be perfect, but here are ten companies we felt did their damndest.


The 10 Best Supermarkets in America: 2020

It&aposs remarkable how the unthinkable can just sneak up on you, like it did back in early March, when very nearly overnight, the American supermarket transformed from predictable part of our daily lives to something most of us had only read about in history books.

For weeks, Americans, so accustomed to having it all at the snap of their fingers, were left prowling picked-clean aisles, eagerly snapping up the last box of unusually-shaped pasta, the last dented tin of garbanzo beans nobody wanted, eventually realizing it was probably smarter just to stay home.

The supermarkets slowly began to recognize this as well, lumbering out of panic mode and into safety mode. Suddenly, the keepers of that last, vital link in the food supply chain were being hailed as frontline workers, keeping the country fed for very low pay, fighting in a battle they never signed up for.

Months have passed now, and still, in big cities across the country and sometimes even small ones, we wait in lines, long lines, to get in, following floor markers and wearing masks, feeling victorious each time we see paper towels or our favorite brand of mayonnaise on the shelves. Life comes at you fast, and this year it came like a freight train. We’re all part of the story now, and nobody can say, not for certain, anyway, when and how all of this ends.

Things were very different the last time Nourriture et vin spotlighted the best supermarkets in the country. In 2019, our needs were simpler—we wanted to know where to find the best values, the best product. Each chain was judged heavily on the relationship with its respective community, or communities. The world has changed, but the criteria has not. If anything, we’re just taking these things more seriously.

Throughout America, unemployment is skyrocketing, the economy is struggling—more than ever, value matters. Quality rolls right into this need, as well—we’re cooking at home, some of us more than we ever intended to in this lifetime. So where can we find the best of everything, once again, at a price we can afford?

The events of 2020 have thrown a spotlight on so many problem areas in our society. After decades of corporate gains, it took a pandemic to highlight the increasing difficulties faced by hourly laborers in America. While some chains reported record sales, supermarket cashiers—suddenly in one of the riskiest jobs outside of healthcare—were too often asked to report for duty without an increase in pay, or safety precautions. Even as the country began locking down in March, management at too many grocery stores were battling with their employees over simple protections like masks and gloves.

Tensions boiled over, predictably a preexisting conflict between Amazon-owned Whole Foods and its workers only intensified, while do-no-wrong Trader Joe’s blindsided loyalists with their response to a small but vocal segment of its workforce that dared to show interest in organizing, at a moment when many felt that their lives were on the line.

This was just one of so many challenges that shoppers faced—how to show solidarity? Would taking your business elsewhere even do any good? Very few of our favorite stores passed the pandemic test with flying colors, after all. Some regional favorites struggled mightily with the new normal, almost stubbornly dragging their heels while dozens of their employees fell sick, leaning on early-days opaque CDC guidelines. Others, remarkably, went above and beyond, leading the way on worker protections, compensation, and expanded health benefits, very early on in the crisis.

One cannot help but be the slightest bit impressed by the timing of this hopefully once-in-a-lifetime event, which sent everybody home, rather urgently, and into their kitchens. The pandemic arrived on our shores in the middle of a lengthy and sustained period of evolution in American food culture, a time in which supermarkets have been impacted mightily, and often for the better. After well over a decade of significant change, during which Americans became increasingly interested in eating well, the country has better access to higher quality food than at any other time in recent memory. (Who is the number one seller of organic foods in the United States, these days? Walmart, that’s who.)

Very few communities of any size are left lacking at least one premium alternative to the standard chain offerings, whether it be a Whole Foods, a Sprouts, a Fresh Market, or a smaller, well-liked regional brand. Best of all, remote grocery shopping had already become simpler than ever, before this started. From store-operated curbside pickups at Wegmans, to Walmart’s nearly on-demand grocery delivery, backed by a thoroughly dynamic inventory keeper, it was possible, if you could tolerate doing so, to pretty much stay home indefinitely.

Some of us, a great deal many of us, it seemed, retreated to the internet entirely, relying on promising mail-order sites like Thrive Market, or Public Goods, or Mercato, all of which were immediately overwhelmed, but managed to weather the storm, and in the process gained streams of new customers. Everyone was hiring, to keep up with demand—Instacart alone announced it was aiming for a quarter of a million more shoppers across the country. Supposing you did not love going to the supermarket, before all this kicked off—the way the industry seems to be battling it out on home delivery, your prayers have been answered.

Whether you choose to never set foot in the store again, or you’re stuck at home longing for a return to normal at your old favorites—is Whole Foods even Whole Foods, without the olive bar?—you’ll want to know where to spend your grocery dollars wisely, and there were some clear winners this year. There wasn’t a corner of the business left unpillaged by the virus, but the question was, how did they respond? What steps were taken, when did they take them, and what are they doing now?

Quite simply, we wanted to know: Who do we want in our foxhole, now, and, let’s hope not too far into the future? Who did we want leaving our two-week supply on the doorstep, or in the trunk of our car? By virtue, no major corporation made up of human beings is ever going to be perfect, but here are ten companies we felt did their damndest.


The 10 Best Supermarkets in America: 2020

It&aposs remarkable how the unthinkable can just sneak up on you, like it did back in early March, when very nearly overnight, the American supermarket transformed from predictable part of our daily lives to something most of us had only read about in history books.

For weeks, Americans, so accustomed to having it all at the snap of their fingers, were left prowling picked-clean aisles, eagerly snapping up the last box of unusually-shaped pasta, the last dented tin of garbanzo beans nobody wanted, eventually realizing it was probably smarter just to stay home.

The supermarkets slowly began to recognize this as well, lumbering out of panic mode and into safety mode. Suddenly, the keepers of that last, vital link in the food supply chain were being hailed as frontline workers, keeping the country fed for very low pay, fighting in a battle they never signed up for.

Months have passed now, and still, in big cities across the country and sometimes even small ones, we wait in lines, long lines, to get in, following floor markers and wearing masks, feeling victorious each time we see paper towels or our favorite brand of mayonnaise on the shelves. Life comes at you fast, and this year it came like a freight train. We’re all part of the story now, and nobody can say, not for certain, anyway, when and how all of this ends.

Things were very different the last time Nourriture et vin spotlighted the best supermarkets in the country. In 2019, our needs were simpler—we wanted to know where to find the best values, the best product. Each chain was judged heavily on the relationship with its respective community, or communities. The world has changed, but the criteria has not. If anything, we’re just taking these things more seriously.

Throughout America, unemployment is skyrocketing, the economy is struggling—more than ever, value matters. Quality rolls right into this need, as well—we’re cooking at home, some of us more than we ever intended to in this lifetime. So where can we find the best of everything, once again, at a price we can afford?

The events of 2020 have thrown a spotlight on so many problem areas in our society. After decades of corporate gains, it took a pandemic to highlight the increasing difficulties faced by hourly laborers in America. While some chains reported record sales, supermarket cashiers—suddenly in one of the riskiest jobs outside of healthcare—were too often asked to report for duty without an increase in pay, or safety precautions. Even as the country began locking down in March, management at too many grocery stores were battling with their employees over simple protections like masks and gloves.

Tensions boiled over, predictably a preexisting conflict between Amazon-owned Whole Foods and its workers only intensified, while do-no-wrong Trader Joe’s blindsided loyalists with their response to a small but vocal segment of its workforce that dared to show interest in organizing, at a moment when many felt that their lives were on the line.

This was just one of so many challenges that shoppers faced—how to show solidarity? Would taking your business elsewhere even do any good? Very few of our favorite stores passed the pandemic test with flying colors, after all. Some regional favorites struggled mightily with the new normal, almost stubbornly dragging their heels while dozens of their employees fell sick, leaning on early-days opaque CDC guidelines. Others, remarkably, went above and beyond, leading the way on worker protections, compensation, and expanded health benefits, very early on in the crisis.

One cannot help but be the slightest bit impressed by the timing of this hopefully once-in-a-lifetime event, which sent everybody home, rather urgently, and into their kitchens. The pandemic arrived on our shores in the middle of a lengthy and sustained period of evolution in American food culture, a time in which supermarkets have been impacted mightily, and often for the better. After well over a decade of significant change, during which Americans became increasingly interested in eating well, the country has better access to higher quality food than at any other time in recent memory. (Who is the number one seller of organic foods in the United States, these days? Walmart, that’s who.)

Very few communities of any size are left lacking at least one premium alternative to the standard chain offerings, whether it be a Whole Foods, a Sprouts, a Fresh Market, or a smaller, well-liked regional brand. Best of all, remote grocery shopping had already become simpler than ever, before this started. From store-operated curbside pickups at Wegmans, to Walmart’s nearly on-demand grocery delivery, backed by a thoroughly dynamic inventory keeper, it was possible, if you could tolerate doing so, to pretty much stay home indefinitely.

Some of us, a great deal many of us, it seemed, retreated to the internet entirely, relying on promising mail-order sites like Thrive Market, or Public Goods, or Mercato, all of which were immediately overwhelmed, but managed to weather the storm, and in the process gained streams of new customers. Everyone was hiring, to keep up with demand—Instacart alone announced it was aiming for a quarter of a million more shoppers across the country. Supposing you did not love going to the supermarket, before all this kicked off—the way the industry seems to be battling it out on home delivery, your prayers have been answered.

Whether you choose to never set foot in the store again, or you’re stuck at home longing for a return to normal at your old favorites—is Whole Foods even Whole Foods, without the olive bar?—you’ll want to know where to spend your grocery dollars wisely, and there were some clear winners this year. There wasn’t a corner of the business left unpillaged by the virus, but the question was, how did they respond? What steps were taken, when did they take them, and what are they doing now?

Quite simply, we wanted to know: Who do we want in our foxhole, now, and, let’s hope not too far into the future? Who did we want leaving our two-week supply on the doorstep, or in the trunk of our car? By virtue, no major corporation made up of human beings is ever going to be perfect, but here are ten companies we felt did their damndest.